3/5 – Une démarche de prévention ? Pour fidéliser vos collaborateurs et réussir vos recrutements

Vous dirigez une entreprise et, pour vous, réussir vos recrutements est capital. Vous portez une attention particulière au bien-être de vos collaborateurs et au succès des recrutements. Améliorer le confort au sein de votre entreprise, c’est aussi proposer un environnement serein et stable au quotidien. Cependant, votre structure peut être sujet à un changement organisationnel pouvant impacter l’ambiance au travail, le confort des collaborateurs, l’absentéisme et la stabilité de l’organisation.

———

Imaginez… Votre première préoccupation, c’est de développer votre entreprise et son activité en limitant les aléas, notamment ceux liés aux mouvements du personnel. Recruter, remplacer, former, accompagner, dispatcher les tâches en cas de départ, recommencer… tout cela demande du temps, de l’énergie, des compétences. Pour vous, la stabilité de vos équipes est une condition importante de la réussite et elle passe par des collaborateurs qui ont envie de rester et de grandir avec vous, des recrutements réussis en attirant des talents.

Imaginez… encore ! Pour accompagner l’augmentation de votre activité, vous décidez de recruter des intérimaires dans l’atelier logistique, que vous formez autant que possible à l’utilisation des équipements de manutention. Dans l’urgence du remplacement, vous l’affectez à un poste à risque et vous n’avez pas eu le temps de mettre en place la formation renforcée nécessaire pour l’utilisation du matériel. Un accident du travail survient et l’un d’eux se blesse.

Pourtant, vous êtes impliqué auprès de vos équipes dans la prévention pour assurer leur sécurité et leur offrir de bonnes conditions de travail et un certain bien-être :

  • vous communiquez de manière transparente et ouverte en partageant avec eux des informations sur les risques ;
  • vous intégrez des intérimaires en leur dispensant une formation sur l’utilisation des équipements de sécurité et de manutention ;
  • vous récompensez vos salariés pour leurs efforts ;
  • vous essayez d’encourager les pauses régulières pendant la journée de travail.

L’accident de l’intérimaire a créé un stress important et vos équipes discutent de plus en plus souvent, pendant les pauses ou pendant le travail, sur leur niveau de sécurité. Petit à petit, un sentiment de méfiance s’installe et l’impression générale est que vous ne faites pas ce qu’il faut pour eux. Le temps passe et le ressentiment grandit.

Ce genre de situation influe sur la confiance des salariés dans les décisions que va prendre la direction de l’entreprise. Certains, c’est nouveau, ont l’intention d’aller voir ailleurs, sentant que leur sécurité n’est pas une priorité.

Bilan : le climat se détériore, le bien-être de vos salariés est impacté, fidéliser et réussir les prochains recrutements devient un enjeu difficile à atteindre.


Mettre en place une démarche de prévention ?

Bien sûr, cet exemple est de la fiction. Mais ce genre de situation est courant, si vous êtes employeur d’une petite entreprise industrielle, vous voyez ce que nous voulons dire.

La mise en place d’une démarche de prévention vise à identifier les risques professionnels auxquels sont exposés vos collaborateurs. Elle permet d’anticiper les accidents potentiels et de prendre les bonnes mesures de maîtrise du risque et d’accompagnement. Elle permet aussi de donner de la visibilité à l’entreprise, et en particulier aux salariés, sur la prise en charge de leur santé et sur les actions à venir. Une telle démarche se réfléchit en prenant un peu de temps et idéalement en intégrant les salariés à sa réflexion et en mobilisant les différentes fonctions de l’entreprise : ressources humaines, responsable technique ou sécurité, managers, responsable maintenance…

La survenue d’un accident est un événement traumatique dans un collectif de travail. Elle affecte nécessairement le moral des collègues et la situation peut se dégrader si rien n’est fait. Vous avez intérêt à imaginer et afficher une volonté de sécurité et de santé de qualité pour que vos collaborateurs reprennent confiance, aient envie de poursuivre l’aventure avec vous et pour que les candidats à l’emploi soient rassurés. Les efforts importants et chronophages pour reconstruire une image dégradée de l’entreprise demandent du temps.

Si vous faites régulièrement travailler des intérimaires, sachez que leur intégration nécessite une attention particulière. Selon la Dares*, les intérimaires sont davantages exposés à certains risques physiques et organisationnels et subissent donc plus d’accidents du travail. Dans la mesure où, passant d’un métier à l’autre, d’une entreprise à un autre, ils sont moins bien formés aux usages et matériels de l’entreprise. Ils sont également sous pression, car dénoncer un manquement à la sécurité, c’est aussi un risque de ne plus être rappelés pour une autre mission.

Une démarche de prévention globale et réfléchie aurait par exemple inclus des formations renforcées et des mesures spécifiques pour intégrer et accompagner en toute sécurité ces travailleurs temporaires. Agir en anticipation avant que l’accident ne survienne, sera toujours plus rentable que traiter les conséquences d’un accident.


En quoi les services de prévention et de santé au travail (SPSTI) peuvent-ils vous aider ?

Les professionnels des services de prévention et de santé au travail sont les conseillers des employeurs au quotidien. Pour cela, votre SPSTI vous accompagne avec :

  • des équipes pluridisciplinaires pour réaliser sur le terrain des missions de repérage, de diagnostic et d’analyse des risques, des études de poste… ;
  • une aide à l’évaluation des risques et à la rédaction du DUERP, document pilote de votre démarche de prévention, sous la forme d’ateliers gratuits ou de conseils personnalisés ;
  • des actions de sensibilisation pour l’ensemble du personnel sur la santé au travail, la gestion du stress, les bonnes pratiques de santé mentale et physique ;
  • un suivi individuel de la santé de chacun de vos collaborateurs et de vous-même ;
  • de la documentation pour mieux comprendre et mettre en place les actions utiles ;
  • un accompagnement spécifique pour les travailleurs temporaires, les saisonniers, les apprentis.

Et n’oubliez pas ! Un dispositif aisé à mettre en place existe pour vous faciliter la prévention : désignez dans vos équipes un salarié pour vous aider dans la mise en œuvre de la prévention, dégagez-lui un peu de temps pour cette mission, offrez-lui une première formation sur le sujet. Il se sentira investi et sera la courroie de transmission entre vous et vos équipes pour que tout le monde se sente concerné.

———

1 | Assurer la sécurité dans mon entreprise : voir l’article.
2 | Faire de votre entreprise un exemple en matière de sécurité : voir l’article.
3 | Fidéliser vos collaborateurs et réussir vos recrutements.
4 | Améliorer la rentabilité de votre entreprise. Lisez-nous le 26 février.
5 | Prendre soin de vos salariés. Lisez-nous le 11 mars.

Les services de prévention et de santé au travail de la région déploient une offre de services complète pour accompagner les entreprises et leurs salariés dans la prévention des risques professionnels et de la santé.